Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14.02.2009

L'ARTÈRE FERROVIAIRE (V1 et V2) AINSI QUE LA VOIE 104 SERONT BANALSÉES

Dans le cadre de l'option Jean Bouin /Voie 104, Nîmes Action avait proposé de banaliser un voie dite 104 ainsi qu'une section de voie 2 de l'artère principale entre Nîmes voyageurs et le point de rebroussement de Courbessac (poste 3).

Ce qui devait permettre de libérer des sillons et supprimer le cisaillement de la voie 2, d'abord par les TER (une dizaine) descendant d'Alès vers Nîmes-Feuchères. Mais, surtout aussi, par les dizaines d'engins (de plus en plus nombreux) qui, en sortie du Dépôt et du Centre de maintenance sont tous obligés, pour se rendre sur Nîmes-Feuchères, de monter sur le poste 3 (point de rebroussement Courbessac) par la voie 104 puis de redescendre (vers Nîmes-Feuchères) par la voie principale V1 après avoir cisaillé la voie principale 2.

Soulignons que cette importante consommation de sillons par les engins manœuvrant à partir du dépôt et du centre de maintenance a été "anormalement" occultée puis niée par la SNCF. Nous l'avions dénoncé, en vain, devant le Tribunal administratif de Nîmes (lors de notre action pour obtenir que la construction du centre de maintenance et de la machine à laver les trains soit entreprises sur le site ferroviaire situé quelques centaines de mètres plus loin, au-delà du Pont de Justice)

Or, après nous avoir opposé, en janvier 2006, l’infaisabilité de la banalisation demandée (pour des raisons techniques),
RFF vient de nous apprendre (janvier 2009) la mise en place d'une commande centralisée de réseau qui, non seulement, répond aux suggestions de Nîmes Action, mais, mieux encore banalise complètement la voie 1, la voie 2 et la voie 104 sur toute la section s'étendant entre Nîmes-Feuchères et le Poste 3 (point de rebroussement)

Ce qui réduit quasiment à néant l'argumentation de la "libération de quelques sillons par les seuls TER (une dizaine) rentrant sur Nîmes ". Une argumentation truffée de non dits ... et d'affirmations pour le moins erronées.

En tout cas, voici une raison essentielle - supplémentaire - qui milite plus que jamais pour la faisabilité de l'alternative Jean Bouin/voie 104 et par suite, pour une mise en place à court terme du projet BIPÔLE PONT DE JUSTICE/MANDUEL TGV ... qui serait bénéfique pour tous les Gardois.

Avec 35 millions de viaduc économisés, il y aurait de quoi rénover sensiblement la voie Nîmes/Alès/Nîmes actuelle. Et grâce au Bipôle PdJ/Manduel TGV, RFF serait alors assuré d'une recette "péages" autrement plus rentable ...







Les commentaires sont fermés.