Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17.02.2009

II - UN BIPÔLE NÎMES PONT DE JUSTICE / MANDUEL TGV ?

QUID des GARES, DE NÎMES PONT DE JUSTICE ( TER, Train tram) et MANDUEL TGV (ou GARONS TGV) ?

La première se situerait à hauteur du triage ferroviaire de Pont de Justice/Courbessac, là où attendent, depuis plus d’un siècle, quelques délaissés stratégiques, tout juste à 300 m du Carrefour routier de Pont de Justice, sur le Boulevard Allende de Nîmes (accessible de toutes parts sans passage obligé par le centre de cette ville). La seconde se situerait sur Manduel ou Garons et serait en lien direct tant avec Nîmes-Pont de Justice qu’avec Alès.

Idéalement placé au centre de gravité d’un précieux ensemble routier et ferroviaire, un tel BIPÔLE, serait apte à desservir un large territoire couvrant les agglomérations d’Alès, Arles, Nîmes et Montpellier. Et permettrait aux Nîmois, Alésiens et autres Gardois de choisir leur point d’entrée/sortie du réseau mais, aussi, d’accéder aisément aux TGV les plus rapides (qui emprunteront inéluctablement le CNM) et cela sans détour forcé - qui sera inutile - par la gare de Nîmes-centre.

Une gare de Nîmes Centre qui cumule de nombreux handicaps : perte de temps évidente pour les quelques rares TGV qui y seront déviés, manque d’emprise foncière disponible pour augmenter valablement sa capacité d’accueil, nombre de voies insuffisant et goulet d’étranglement irréductible de 950 m vers Courbessac, parkings automobiles de très faible capacité, conditions d’accès routiers très difficiles, etc.)

En tout cas, ce bipôle serait tout particulièrement bienvenu :
- pour échapper aux encombrements croissants de circulation automobile, aux problèmes de stationnement, de pollution
- pour désenclaver tout un secteur de la ville de Nîmes (de Hoche-Sernam à Pont-de Justice et au-delà)
- Pour faciliter concrètement les déplacements multimodaux entre les habitations et diverses destinations intra et périurbaines (Arles, Alès, Avignon, Remoulins, Montpellier, etc.)
- Pour réduire le coût et la durée effective (tous vecteurs confondus) de ces déplacements.

Et faut-il le rappeler encore ?

Un sérieux déclencheur pour la faisabilité d’un aaéroport bicéphale Montpellier-Nîmes, Sud de France.

Et un "camp de César"... pourquoi pas au Pont du Gard, du côté de Remoulins, à deux pas de la voie ferrée qui devrait un jour (prochain ?) être accessible aux TER, via une précieuse gare d'échange Nîmes-Pont de Justice ?

Etc. Etc.

Les commentaires sont fermés.