Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19.02.2009

IV - UN BIPÔLE NÎMES PONT DE JUSTICE / MANDUEL TGV ?

NÎMES, CENTRE RÉGIONAL D'UNE ÉTOILE GÉOGRAPHIQUE, ROUTIÈRE ET FERROVIAIRE

Etoile Routière 1.jpgNîmes a cette chance unique de se situer au centre d’une incontestable étoile géographique, routière, et ferroviaire. Malheureusement celle-ci, qui n’a jamais été exploitée, est sur le point d’être définitivement abandonnée faute pour nos décideurs de remettre en question certaines certitudes dépassées.

Si nous laissons une gare régionale TGV ne s’implanter qu'à Montpellier, au détriment de Manduel (ou de Garons), alors que la situation stratégique pour une telle gare se situe prioritairement autour de Nîmes,

si nous ne nous battons pas bec et ongles pour obtenir qu’une gare d’échange multimodale (et plurifonctionnelle) soit enfin implantée là elle s’impose naturellement, à savoir au centre de l’étoile ferroviaire et routière gardoise (c'est à dire au point de rebroussement de Courbessac),

alors, ce serait porter une atteinte irrémédiable au droit légitime pour Nîmes-Alès d’obtenir un juste équilibre socio-économique avec … Montpellier.

Le catalyseur d’un futur développement équitable et harmonieux pour une conurbation Nîmes/Alès/Montpellier (et au delà avec Arles, Avignon, etc.) doit raisonnablement passer par le Bipôle Nîmes - Pont de Justice/Manduel-TGV.


Le pôle Nîmois serait une gare TER d’échange multidirectionnelle TER, TGV, Train tram située à Courbessac/Pont de Justice (importants délaissés fonciers disponibles depuis plus d’un siècle), autrement dit aux portes du Boulevard périphérique Sud (Salvador Allende),

Quant à la gare TGV de Manduel ou Garons, celle-ci serait de surcroît un indispensable trait d’union entre les deux paries d’un aéroport bicéphale, celui de Montpellier-Nîmes, Sud de France (Garons-Fréjorgues)

Scénario 3 sans commentaires.jpgSomme toute la vocation de ce bipôle serait, tout à la fois, de desservir :

 la prochaine ligne mixte de contournement FRET/TGV « Manduel/Montpellier»

 l’actuelle configuration de la voie ferrée Nîmes Alès Nîmes (à électrifier) avec des TER (pourquoi pas TGV?) directs entre Alès et une gare Manduel TGV, des TER et TRAIN TRAM vers Nîmes Feuchères, d’une part, et Alès d’autre part, via plusieurs haltes minutes et parkings relais s’échelonnant d’est en ouest dans Nîmes et autour de Nîmes (avec 3/4 minutes de gain de temps sur les trajets actuels sans arrêt).

 le boulevard Salvador Allende, portail ouvert sur les autoroutes A9 et A54 (via trois échangeurs), sur la nationale 113 (ver Arles, Montpellier, les plages du Grau du Roi, de la Grande Motte, etc.) la nationale 86 (vers Remoulins, Bagnols, Avignon, etc.), la future rocade Nord de Nîmes, une future traverse routière stratégique en lien direct avec la Route d’Uzès et divers quartiers de Nîmes , etc.

 la voie ferrée rive droite du Rhône vers Givors et Lyon appelée à desservir de nombreuses localités (Marguerittes, Remoulins, Bagnols, etc.)

 les artères ferroviaires Tarsacon/Sète, Avignon/Sète, Nîmes/Arles ainsi que la voie ferrée Nîmes/Le Grau du roi (à prolonger – un jour ? - vers la Grande Motte, Fréjorgues, Palavas etc.)

 une indispensable future pénétrante routière nîmoise qui, dès l’entrée dans Nîmes, joindrait directement la route d’Uzès (D979) au boulevard périphérique Allende (carrefour du Pont de Justice, via la gare Pont de Justice /Courbessac

 une plateforme multimodale Marguerittes/Pont de Justice/Grézan et en tout cas la prochaine SMAC et, pourquoi pas, un futur camp de César, etc.




























Les commentaires sont fermés.