Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28.02.2009

Viaduc de Coubessac

Le dossier du Viaduc de Courbessac est sur le point d'être finalisé.

Il ne s’agira plus d’un pont haubané et les premiers appels d'offre vont être lancés sous un à deux mois, etc .

Et son coût (y compris travaux annexes) dépassera les 40 millions d’euros soit en euros constants avec plus de 300% d’augmentation ! … Une bagatelle puisqu’il ne s’agit que de l’argent du contribuable !…

Autrement dit une gabegie qui semble n’effrayer personne …

Grâce (?) à ce viaduc, le cordon ombilical entre la planète mère Montpellier Nouveau Saint Roch et son satellite Nîmes-Alès va immanquablement se consolider au mieux ( 8 prétendues minutes gagnées sur le parcours Nîmes-Alès et donc … Alès-Montpellier)

Et donc obligation pour les Alésiens de passer par Nîmes Feuchères pour - en tout état de cause- accéder aux TGV

Pourtant certains continuent de se faire rouler dans la farine … et croient aveuglément … une multitude de contre-vérités et de non dits

Par exemple ?

Les TER montant sur Alès et qui ne cisaillent aucune voie principale (une des raisons d’être du viaduc) mettent plus de temps que ceux qui, en provenance d’Alès, rentrent sur Nîmes et coupent une voie principale

La SNCF annonce que les trajets Nîmes-Alès et Alès Nîmes se font en 35 minutes, alors qu’il suffit de lire les fiches horaires de la SNCF pour se rendre compte que cela est faux !

Et que le raccourci de 500 à 600m (sur la distance actuelle) obtenu par le viaduc fera miraculeusement gagner 8 minutes ... dans les deux sens …

Et qu'après cela, une gare TGV à Manduel se justifierait toujours (alors qu'aucune liaison directe ne sera plus sérieusement possible entre Alès et le contournement de Nîmes)


19.02.2009

IV - UN BIPÔLE NÎMES PONT DE JUSTICE / MANDUEL TGV ?

NÎMES, CENTRE RÉGIONAL D'UNE ÉTOILE GÉOGRAPHIQUE, ROUTIÈRE ET FERROVIAIRE

Etoile Routière 1.jpgNîmes a cette chance unique de se situer au centre d’une incontestable étoile géographique, routière, et ferroviaire. Malheureusement celle-ci, qui n’a jamais été exploitée, est sur le point d’être définitivement abandonnée faute pour nos décideurs de remettre en question certaines certitudes dépassées.

Si nous laissons une gare régionale TGV ne s’implanter qu'à Montpellier, au détriment de Manduel (ou de Garons), alors que la situation stratégique pour une telle gare se situe prioritairement autour de Nîmes,

si nous ne nous battons pas bec et ongles pour obtenir qu’une gare d’échange multimodale (et plurifonctionnelle) soit enfin implantée là elle s’impose naturellement, à savoir au centre de l’étoile ferroviaire et routière gardoise (c'est à dire au point de rebroussement de Courbessac),

alors, ce serait porter une atteinte irrémédiable au droit légitime pour Nîmes-Alès d’obtenir un juste équilibre socio-économique avec … Montpellier.

Le catalyseur d’un futur développement équitable et harmonieux pour une conurbation Nîmes/Alès/Montpellier (et au delà avec Arles, Avignon, etc.) doit raisonnablement passer par le Bipôle Nîmes - Pont de Justice/Manduel-TGV.


Le pôle Nîmois serait une gare TER d’échange multidirectionnelle TER, TGV, Train tram située à Courbessac/Pont de Justice (importants délaissés fonciers disponibles depuis plus d’un siècle), autrement dit aux portes du Boulevard périphérique Sud (Salvador Allende),

Quant à la gare TGV de Manduel ou Garons, celle-ci serait de surcroît un indispensable trait d’union entre les deux paries d’un aéroport bicéphale, celui de Montpellier-Nîmes, Sud de France (Garons-Fréjorgues)

Scénario 3 sans commentaires.jpgSomme toute la vocation de ce bipôle serait, tout à la fois, de desservir :

 la prochaine ligne mixte de contournement FRET/TGV « Manduel/Montpellier»

 l’actuelle configuration de la voie ferrée Nîmes Alès Nîmes (à électrifier) avec des TER (pourquoi pas TGV?) directs entre Alès et une gare Manduel TGV, des TER et TRAIN TRAM vers Nîmes Feuchères, d’une part, et Alès d’autre part, via plusieurs haltes minutes et parkings relais s’échelonnant d’est en ouest dans Nîmes et autour de Nîmes (avec 3/4 minutes de gain de temps sur les trajets actuels sans arrêt).

 le boulevard Salvador Allende, portail ouvert sur les autoroutes A9 et A54 (via trois échangeurs), sur la nationale 113 (ver Arles, Montpellier, les plages du Grau du Roi, de la Grande Motte, etc.) la nationale 86 (vers Remoulins, Bagnols, Avignon, etc.), la future rocade Nord de Nîmes, une future traverse routière stratégique en lien direct avec la Route d’Uzès et divers quartiers de Nîmes , etc.

 la voie ferrée rive droite du Rhône vers Givors et Lyon appelée à desservir de nombreuses localités (Marguerittes, Remoulins, Bagnols, etc.)

 les artères ferroviaires Tarsacon/Sète, Avignon/Sète, Nîmes/Arles ainsi que la voie ferrée Nîmes/Le Grau du roi (à prolonger – un jour ? - vers la Grande Motte, Fréjorgues, Palavas etc.)

 une indispensable future pénétrante routière nîmoise qui, dès l’entrée dans Nîmes, joindrait directement la route d’Uzès (D979) au boulevard périphérique Allende (carrefour du Pont de Justice, via la gare Pont de Justice /Courbessac

 une plateforme multimodale Marguerittes/Pont de Justice/Grézan et en tout cas la prochaine SMAC et, pourquoi pas, un futur camp de César, etc.




























18.02.2009

III - UN BIPÔLE NÎMES PONT DE JUSTICE / MANDUEL TGV ?

UN SCÉNARIO PROPOSE PAR RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE : UNE LIAISON DIRECTE ENTRE ALES ET MANDUEL TGV, VIA UNE GARE TER AU PONT DE JUSTICE !

Un scénario RFF, généralement admis comme étant le plus crédible, qui sera soumis au prochain débat public sur la voie nouvelle Manduel-Perpignan, propose un compromis séduisant s’accordant, de fait, à trois autres scénarios établis, eux aussi par RFF, en 2005, et dédiés spécifiquement à la problématique « gare de Manduel TGV et viaduc de Courbessac ».

L’un de ces scénario envisage même sur schéma: une gare Manduel TGV, une gare d’échange Nîmes-Pont de Justice pour les TER ainsi qu’une liaison directe Alès – Manduel TGV, le tout sans viaduc. Sauf que, de manière pour le moins surprenante, RFF, dans cette hypothèse, envisagerait que le viaduc ne serait plus construit à … Courbessac (??), mais dans le quartier Jean Bouin de Nîmes (Voir confirmation de cette hypothèse en, réunion DRE/RFF de mars 2005)

De plus, bonne nouvelle,
Réseau Ferré de France vient d’annoncer la banalisation des voies V1, V2 et 104 entre Nîmes-Centre et Nîmes Courbessac (circulation dans les deux sens). Ce qui, pour RFF n’était pourtant pas du tout en envisageable en 2006.

Travaux qui, indépendamment du contournement de Nîmes (et sans viaduc de Courbessac) vont permettre la libération de plusieurs dizaines de sillons ainsi que la suppression de nombreux cisaillements de voie dont celui imposé aux TER descendant d’Alès. Et donc, offrir un nombre supplémentaire de TER ainsi qu’un gain de plusieurs minutes (environ 3/4 minutes) pour toutes les liaisons Nîmes/Alès/Nîmes.