Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04.03.2009

Le futur prolongement ferroviaire Montpellier-Perpignan

La problématique ferroviaire nîmoise dont la construction d’un indispensable gare TGV à Manduel ou Garons - non pas seulement à Montpellier - doivent impérativement participer au prochain débat public préparatoire au futur prolongement ferroviaire Montpellier-Perpignan prévu pour 2020 voire plus tard.

Avant qu’il ne soit trop tard, saisissons cette superbe opportunité de développement immédiat et équitable de l’étoile ferroviaire nîmoise, au profit d’un large territoire englobant les pays d’Alès, Avignon, Arles, Nîmes et Montpellier.

Rendons-nous à l’évidence : en moins de 10 ans, les enjeux ferroviaires gardois et régionaux ont été bousculés. Les contournements de Nîmes, Montpellier sont devenus des réalités concrètes imminentes.

Malheureusement - ce n'est pas faute de les solliciter (des dizaines de lettres et mails envoyés tous azimuts) - quasiment personne parmi les décideurs et élus, ne fait un quelconque effort pour remettre sérieusement en cause des certitudes (?) qui ont, pour le moins, besoin d’être débattues en toute transparence.

Pourquoi donc presque personne ne veut prendre la peine de s'intéresser à ce dossier essentiel et d'en mesurer objectivement la faisabilité et l’impact ?

A ce jour, seul Monsieur Christian PETIT, nouveau Directeur régional de RESEAU FERRE DE FRANCE à accepté (nous le remercions) de jouer le jeu et de répondre longuement par écrit à divers éléments de notre proposition d'option Jean Bouin/Voie 104, autrement dit de Bîpôle Nîmes-Pont de Justice/Manduel TGV. Nous aurons l'occasion de revenir sur nos points de désaccord.


Les seuls élus qui nous ont reçus et promis de s'intéresser personnellement au dossier, et dont nous attendons une prise de position précise

Jean Paul Fournier, Sénateur-maire de Nîmes
Damien ALARY, Président du Conseil Général du Gard
Yvan Lachaud, Député du Gard
















Les commentaires sont fermés.