Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11.08.2009

Voir lesTGV passer au large de Nîmes ?

Le 30 juin 2009, nous avons adressé une requête à Monsieur Claude BERNET, Président de la Commission Particulière du Débat Public.

Nous lui avons notamment demandé d'user des prérogatives de la Commission pour que soit objectivement mis en lumière toute la problématique des enjeux ferroviaires gardois en lien avec le CNM. Pour que le débat actuel ne se termine pas sans qu'une étude pré fonctionnelle ne porte sur l'optimisation potentielle du fonctionnement de l'étoile ferroviaire nîmoise. Une étude qui soit en adéquation avec le contournement de Nîmes et la gare Nîmes-Feuchères, via un pôle d'échange multimodal au triage de Courbessac.

En tout cas nous persistons. Cette potentialité -  particulièrement riche d'intérêt pour Alès et Nîmes- ne doit plus être occultée au profit du projet manifestement obsolète du viaduc de Courbessac. Un projet qui desservira tout autant les intérêts de Montpellier nouveau centre (Odysseum - futur centre économique de Montpellier), de Nîmes (passage inéluctable et sans arrêt de très nombreux TGV à hauteur de la bifurcation de Manduel) et encore plus d'Alès (le dindon de la farce !)

Qu'on ne s'y trompe pas, un autre projet gravement rêveur consiste à imaginer (dans 50 ans au moins ?) une future jonction de Nîmes Feuchères avec le contournement de Nîmes (à hauteur de Campagnolles/Vauvert) par le biais d'une utopique et formidablement coûteuse mise à deux voies d'une portion de la  ligne du Grau du Roi(plusieurs centaines de millions d'euros !).  Et cela pour dévier (allongement de durée de trajet d'au moins 10 minutes) quelques TGV supplémentaires par Nîmes-centre qui deviendrait ainsi en quelque sorte la seule gare TGV possible pour Nîmes (petite, malcommode, difficilement accessible par la route, somme toute une fois encore, "en retard d'une guerre" )

 

Parallèlement nous avons transmis ce courrier (ainsi qu'un exemplaire du cahier d'acteur de Nîmes Action) à Messieurs FOURNIER, ROUSTAN, FRÊCHE, ALLARY, LACHAUD et MOURRUT en précisant :

« jusqu'à ce jour, aucune étude tenant compte du prochain contournement de Nîmes et Montpellier ainsi que des besoins nouveaux et réels des populations, n'a analysé les conditions rationnelles d'un fonctionnement intermodal de l'Etoile ferroviaire nîmoise qui soit appuyé sur un vrai maillage du territoire, en complément naturel du futur TCSP nîmois.

A cet égard, dans un souci de transparence et queles que soient les "certitudes" et la lassitude de chacun à cet égard, la pertinence du viaduc de Courbessac (37 M€) pourrait être au moins réexaminée. Personne n'ignore, en effet, que depuis 15 ans, cette construction est "en attente" alors que le contexte a largement évolué et, en tout cas, sera très bientôt bouleversé par le futur contournement de Nîmes et Montpellier.

Convaincu de votre attachement à la cause publique, nous vous demandons expressément d'appuyer fermement notre requête auprès de la Commission du Débat Public, ne serait-ce que pour vous assurer que nous n'allons pas droit vers un ratage qui serait préjudiciable à tous.

En tout état de cause, pourriez-vous nous informer de votre intention ?

Nous attendons leur réponse.

 

Les commentaires sont fermés.