Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03.03.2010

Sortons de notre Caverne !

Courrier des lecteurs 13 mars 2010.jpgNÎMES a la chance de se situer au centre d'une incontestable étoile géographique, routière et ferroviaire. Entre NÎMES, ALÈS, ARLES, MONTPELLIER, AVIGNON, BAGNOLS SUR CÈZE, LE GRAU DU ROI, LUNEL, plusieurs centaines de milliers de personnes se croisent et se déplacent sans cesse pour de multiples besoins : travail, études, santé, culture, sport, tourisme, etc.

Pour un vrai développement global et équitable des déplacements favorables à la Région et au transport ferroviaire, une refonte objective de la problématique des liaisons ferroviaires gardoises s'impose plu s que jamais.

Il est en effet inconcevable qu'aucune étude n'ait porté sur le fonctionnement de cette étoile ferroviaire nîmoise au regard de la faisabilité d'un multi-pôle liant étroitement le très prochain contournement de Nîmes, la gare Nîmes-Feuchères et la future gare de Manduel TGV/TER à un pôle d'échange multimodal et multidirectionnel situé autour du triage de Courbessac (actuellement en voie d'abandon).

Ce multi-pôle revêtirait pourtant une importance considérable pour accélérer l'émergence d'un exceptionnel projet élaboré autour de « ROMANITÉ SUD DE FRANCE ». Il serait la clé de voute incontestable d'un réseau ferré (et routier) interconnectant directement et rapidement, par LGV et voies classiques, des sites historiques et/ou touristiques aussi prestigieux que Nîmes, Arles, Le Pont du Gard (Remoulins), Avignon-ville ainsi qu'Alès, Le Grau du Roi, Montpellier-ville, Montpellier TGV, etc. Et aiderait irrésistiblement à la promotion sur Nîmes et autour de Nîmes de projets ambitieux et réalistes : MUSÉE de la ROMANITÉ, NÉMOLAC, CAMP DE CÉSAR , etc.

En tout état de cause, ce multi-pôle, dans l'air du temps, qui renforcerait significativement l'importance de la gare de Nîmes Feuchères par son irrigation multipolaire apporterait à Nîmes et sa périphérie une incontestable valorisation tant au plan économique qu'environnemental (désengorgement de son accès automobile, interconnexion routières et ferroviaires des différents pôles du réseau, complémentarité avec le TCSP nîmois, etc.).

Les prétendants à la tête de notre Région devraient en tenir compte et cesser enfin de nous endormir avec des projets obsolètes, ruineux et méprisants pour Nîmes et le Gard. Mais qui s'en inquiète ?

 

 

Les commentaires sont fermés.