Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14.05.2010

Contournement de Nîmes, gares TGV/TER et viaduc de Courbessac. Quand les " médias " cesseront-ils de ne répercuter que la parole officielle ?

La construction du viaduc de Courbessac, sur la base d'un projet vieux de plusieurs décennies et, officiellement, de presque 15 ans, est la preuve lamentable d'une incohérente politique régionale des transports ferroviaires totalement malsaine et irrationnelle ...

Comment le citoyen lambda peut-il continuer d'admettre, sans broncher, que nos « décideurs » régionaux s'obstinent à oublier qu'en 15 ans nous soyons passés de la machine à écrire mécanique et des transports traditionnels à l'ère de l'informatique, du trains rapides et du développement durable ?

Comment peut-on admettre (dixit Monsieur Joseph GIORDANO, chef de service des projets d'investissements à RFF) que Réseau Ferré de France qui, à cause du viaduc, va supprimer une voie directe menant d'Alès au futur contournement de Nîmes n'ait « pas étudié comment aller directement d'ALES en gare nouvelle de MANDUEL » ? [et à fortiori Montpellier] ?

Comment peut-on continuer d'ignorer (dixit Monsieur Edourd PARRANT, chef de projet ligne nouvelle MONTPELLIER-PERPIGNAN) : que « pour quelqu'un qui viendra d'ALES et qui voudra prendre le TGV [à Manduel] correspondance [obligatoire] en gare de NIMES centre » ...). Et donc, au prix d'une perte de temps d'au moins 15 minutes !

Pourquoi continuer de cacher, par exemple, que le viaduc de Courbessac (plusieurs dizaines de millions d'euros gaspillés!) va forcer, les TER Nîmes-Alès à accéder à la Gare de Nîmes-Feuchères et donc, obliger les usagers de cette ligne à perdre au moins 40 minutes de trajet (avec rupture de charge particulièrement gênante) pour rejoindre Montpellier Saint Roch par la voie classique, puis Montpellier TGV Odysseum ... en tramway ?

Pourquoi continuer d'ignorer que, sans viaduc de Courbessac, les liaisons directes Alès- Montpellier Odysseum (par le triage de Courbessac et la LGV de contournement,) se feraient avec un gain d'au moins 15 minutes ?

Pourquoi continuer à cacher que, sans viaduc et par le triage de Courbessac, le gain de temps * entre Alès et Nîmes Feuchères serait de 5 minutes , au lieu de ... 8 minutes par le viaduc.

Pourquoi s'obstiner à ignorer que sans viaduc et avec un simple pôle d'échanges au triage de Courbessac (avec parking relais) , de nombreuses  liaisons multidirectionnelles TER/TGV directes entre Alès, Avignon-ville, Arles, Marguerites, Montpellier TGV et/ou Montpellier Saint Roch seraient une énorme  chance ... pour notre région ?

Comment peut-on croire sérieusement aux promesses de RFF prétendant que si la gare de Manduel était construite ... il faudrait  « reprendre » (à quel prix encore ?) la construction de la voie Alès-Tarascon supprimée lors de la construction du viaduc ?  Et qu'il faudrait , de surcroît, « modifier toute la zone de Courbessac (...) pour créer une liaison directe avec la future gare nouvelle » ... donc à fortiori avec la LGV de Contournement de Nîmes vers Montpellier Odysseum ?

D'autant qu'il est, pour le moins, aberrant que nos décideurs fassent toujours semblant d'ignorer que le contournement de Nîmes (et à fortiori la gare de Manduel) signera inéluctablement la condamnation du  viaduc de Courbessac ...  POURQUOI ? Tout simplement en raison de l'impossibilité qu'il y aura d'augmenter fortement le nombre de TER dans le seul but inconsidéré de dédier des TER différents pour relier séparément, d'une part, Alès à Nîmes-Feuchères (par le viaduc) et, d'autre part, Alès à la LGV de contournement de Nîmes et donc notamment aux gares TGV de Montpellier et/ou Manduel-Redessan.

*compte tenu des progrès technologiques et d'une utilisation rationnelle des voies  - sans parler d'une rénovation indispensable le la voie ferrée elle-même

 

Les commentaires sont fermés.