Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16.03.2011

Personne (ou presque) ne sait ou ne veut savoir ...sur l'opération Courbessac

Personne (ou presque) ne sait ou ne veut savoir que pour des raisons techniques de jonction de la ligne de chemin de fer actuelle avec le viaduc Jean Bouin, qu'une des deux voies ferrées actuelles qui, à partir de la rue Kleber/Route d’Uzès mènent directement au triage de Courbessac et donc à  la LGV et/ou l’artère historique Tarascon-Sète, sera  déposée  pour ne laisser  place qu'à une nouvelle et unique voie déplacée, en partie, en milieu de ballast.

   Raccordement 2.jpg Personne (ou presque) ne sait ou ne veut savoir que les TER entrant et sortant du viaduc ne rouleront plus que sur une seule voie jusqu’au futur pôle d’échange (station Kleber/Casernes/orangeraie) 


Raccodement 1.jpg

Personne (ou presque) ne sait ou ne veut savoir qu’il n’y a absolument aucun espoir (le coût serait plus que prohibitif vu le nombre de trains nécessaires sans compter l'unicité de la voie de circulation) pour que des TER distincts, en provenance/destination  Alès, soient dédiés, les uns à une desserte de la LGV / Manduel TGV  et les autres, à  une liaison directe avec Nîmes Feuchères.

Ce qui est d'ailleurs exclu par RFF et la SNCF dans les études produites lors du débat public portant sur la LGV Nîmes/Montpellier-Perpignan

Personne (ou presque) ne sait ou ne veut savoir que cette nouvelle voie unique menant de la rue Kleber au triage de Courbessac sera équipée sommairement (non banalisée) et ne sera dédiée qu’à un ou deux trains de fret  hebdomadaires (la nuit)

 

 

Les commentaires sont fermés.