Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14.03.2011

Dans le quartierJean Bouin: le chantier du viaduc ... de Courbessac

Du côté OUEST, entre le Pont de l'Observance/Route d'Avignon/Talabot et le centre de maintenance SNCF

Photos CM du 18_02_2011 002.jpg

Estacade ascendante constituée d'un mur double et creux (en partie) de 375 mètres de long et jusqu'à 10mètres de hauteur  (avec le tablier métallique) édifiée sur l'emplacement exact d'une voie ferrée désaffectée (dissimulée dans le dossier d'enquête publique)

Juste en face de l'entrée du stade Jean Bouin, c'est exactement le même mur  de béton (voir ci-desous) de 50/60 m de long au moins et jusqu'à 8/10 mètres de hauteur (y compris le tablier métallique)  qui sera édifié au pied de la coline de Serre Cavalier en sortie de tranchée et en travers de l'actuelle rue Pitot prolongée ! 

Un superbe spectacle en perspective (en lieu et place des arbres et des maisons détruites !)

 

 

DSCF2435.JPG

 


Photos CM du 18_02_2011 010.jpg

Pile en limite EST de l'estacade précédente, avant le franchissement des voies par la nouvelle voie ferrée

Photos CM du 18_02_2011 017.jpg

Entre le PONT DE L'OBSERVANCE et le cimetière Saint Baudile, cette estacade formera un barrage déflecteur pour les eaux pluviales qui se répandent naturellement sur les vastes friches comprises entre le dépôt Pierre Semard, la routed'Avignon et le cimetière Saint Baudile.

IMG_2102.JPG


Ces eaux seront désormais canalisées vers le boulevard Talabot et la rue Pierre Semard ...

 

Photos CM du 18_02_2011 021.jpg

Pourtant , en toute illégalité aucune étude d'impact ne figure dans le dossier d'enquête publique.  

Photos CM du 18_02_2011 011.jpg

L'intérieur de la première culée creuse (réservoir de rétention) de 480 m3 incluse dans l'estacade, côté EST (tout près de la machine à laver les trains,à ciel  ouvert) ... et destinée à recueillir une partie des eaux pluviales qui dévaleront (sur le viaduc) ... vers le Pont de l'Observance et le Boulevard Talabot

Une nouvelle convention (septembre 2009) a acté  - dans la précipitaion et en toute opacité - la réalisation de ces "culées creuses"  (destinées à servir de bassin de rétention d'eaux pluviales) pour un coût supplémentaire de 8.8 milions d'euros.

Photos CM du 18_02_2011 006.jpg

L'intérieur de la culée creuse  (formée de structures en "Pi" préfabriquées sur place et accolées les unes aux autres

 

 

Photos CM du 18_02_2011 009.jpg

Ferraillage lattéral ancré sur les parois et non pas au sol

Photos CM du 18_02_2011 005.jpg

 

Base de chaque paroi posée au sol sans ancrage dans la semelle bétonnée servant de support aux parois du réservoir

En pleine eau,  les poussées hydrauliques horizontales seront de  0,6/0.8 bar. Ce qui n'est absolument pas négligeable !

Zoom 3 photo 003.jpg


Aucune étude d'impact ni présentaion technique même sommaire n'a été rendue publique.

De plus, comment et où seront évacuées les centaines de mètres cubes d'eau qui seront retenues dans ces réservoirs lors de violents épisodes pluvio-orageux ?

 

 

********************* 

 

Du côté EST, au dessus du parking Jean Bouin, de la rue Jules Verne et de la rue Pitot prolongée

Le "conduit"  ferroviaire et hydraulique à ciel ouvert qui entrainera inéluctablment  les eaux pluviales de la Colline SerreCavalier vers Talabot et Pierre Semard ...

Photos CM du 18_02_2011 028.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos CM du 18_02_2011 030.jpg

Dans le fond la colline de Serre Cavalier dans laquelle sera ceusée une tranchée de 160 m de long et de 0 à 5 mètres de profondeur

Photos CM du 18_02_2011 032.jpg

 

***********

La voie ferrée désaffectée (constamment dissimulée par les décideurs) a été déposée pour être remplacée, en partie, par l'estacade préparatoire à  l'enjambement des voies ferrées   

 

Photos CM du 18_02_2011 033.jpg

Emplacement (côté gare Feuchères) de la voie ferrée désaffectée qui longeait l'atère littorale entre le PONT DE L'OBSERVANCE et le TRIAGE DE COURBESSAC et qui aurait dû être réhabilitée !

Photos CM du 18_02_2011 031.jpg

Emplacement (côté Triage deCourbessac) de la voie ferrée désaffectée

Photos CM du 18_02_2011 036.jpg

Arrivée de la voie ferrée désaffectée sur les très vastes friches situées entre la rue Vignaud (contigüe à la route d'Avignon) , la rue Jules Verne et jusquà la route de Courbessac, aux portes du carrefourdu Pont de Justice ...

Photos CM du 18_02_2011 037.jpg

A cet endroit (passage dit du Pont du Diable) les anciens avaient déjà prévu un double passage souterrain piétonnier (un seul est utilisé depuis toujours ) en prévision d'un aménagement futur du triage de Courbessac en pôle d'échanges pour des liaisons directes vers Nîmes Feuchères, Marguerittes, Beaucaire, Tarsacon, Avignon, Alès.

Photos CM du 18_02_2011 039.jpg

Escalier (jamais utilisé etcondamné par des grilles) donnant accès aux voies ferrées par le passage souterrain reliant les rues Jules Verne et Vignaud

Photos CM du 18_02_2011 040.jpg

Vastes friches donnant sur la rue Vignaud, tout à côté de la route d'Avignon (chemin bas d'Avignon)qui auraient pu servir de parking relais si un pôle multimodal ( route/autoroute/TER/train tram/ tramway) avait pu prendre naissance au triage de Courbessac, tout près du du carrefour du Pont de Justice!


 

 

 

22.02.2011

Jean Paul FOURNIER Sénateur-maire de Nîmes, en pleine polémique sur l'abattage des arbres dans le centre-ville contre attaque sur le viaduc de Courbessac

A lire dans OBJECTFGARD.COM

Extraits:

"Depuis le lancement de ce projet, j'ai accompagné le combat du Président du Comité de quartier Jean Bouin en demandant à l'entreprise publique, d'abord de renoncer à ce projet ..."

Demain, un fois que la polémique stérile sur l'abattage ... nombreux sont ceux qui réaliseront qu'ils se sont trompés de combat"

20.02.2011

La Puce à l'oreille : Jean Bouin veut un coup de main !

L'Actualité des quartiers Garrigues Nord,Russan,Ventabren, La Gazelle ...

Réaction :

Après le mur de la route d’Alès, l’antenne du Mont Duplan,  le TCSP, etc.,  pourquoi certains « politiques » et « associatifs » s’excitent-il sur l’abattage des arbres (aussi regrettable soit-il) ?

Pourquoi n’ont-ils pas bronché ni cherché à broncher sur la scandaleuse stupide et illégale construction du centre de maintenance des TER en pleine ville de Nîmes qui apporte impunément jour et nuit, nuisances visuelles, sonores et chimiques ?

Pourquoi ces ardents défenseurs du bien public et de … l’écologie, ne disent-ils rien sur le chancre soi-disant d’utilité publique qui se développe dans le quartier Jean Bouin ? 

Un chancre métallique qui va percer une colline pour se poser sur des murs en béton de plusieurs mètres de haut et dizaine de mètres de long (en face du stade Jean Bouin et tout au long du dépôt SNCF Pierre Semard ) construits en pleine zone inondable ? Et cela en toute irrégularité… comme "le nez au milieu du visage ! 

Jean-Pierre Suissa, président du comité de quartier de Jean Bouin.